west-world

En ce moment dans la fiction c’est la mode des robots plus humain que les humains.
En début d’année il a eu chez HBO « West World ». Une variation sur le film « MondWest » de Michael Crichton. Une belle réussite écrite par Lisa Joy et Jonathan Nolan. Cette série c’est un peu les films du frère (Christopher) en infiniment plus cohérent et sans l’inévitable dernier tiers bancal. Les deux derniers épisodes enchainent même jusqu'à cinq Twist d’affilés !!! A se demander si les frère Nolan ne devraient pas principalement se concentrer sur le médium télé.

 

 

blade-runner

 

Il y a aussi « Blade Runner » et sa suite...

Hollywood a toujours été à la recherche de la formule magique qui fera jackpot à chaque film. La nostalgie ou « Welcome To Doudouland pour quarantenaire » semble être leur angle d’attaque depuis quelques années. Le problème c’est que ça marche, les chiffres au Box Office l’atteste, mais cela fait il des bons films pour autant ?

« Blade Runner » est une œuvre qui m’a profondément marqué. Marqué au point que gamin, après des mois sans pouvoir être capable de dire à mes parents ce que je voulais pour Noel, je me décide enfin (la veille au soir) pour la VHS du film. Cassette que nous trouvâmes, non sans difficultés, après avoir fait toutes les boutiques vidéo de Lorient et de ses environs.

Trente ans après le film me fait toujours autant d’effet, sorte de poème existentialiste avec une pincé de Raymond Chandler, et peu importe qu’Harrison Ford joue comme une patate, la magie est toujours là. Du coup je n’ai aucune envie de voir la suite. Qu’elle intérêt qu’on m’explique ce qu’est devenu Deckard et Rachel, ou que Ford soit bel et bien un Réplicant ? La fin du film (en version longue je précise) laissait suffisamment de portes ouvertes au spectateur, à lui de faire le reste.